- L'euthanasie en Europe et dans le Monde

La majorité des Etats ne reconnait pas ou interdit l'euthanasie ainsi que ces différentes formes d'aides à la fin de vie. Cependant beaucoup d'entre eux notamment en Europe tolèrent implicitement ou explicitement ces pratiques et tolèrent l'abstention des soins thérapeutiques. Malgré les différences de la législation sur l'euthanasie, celle-ci se distingue en général entre l'euthanasie active, (ou "suicide assisté"), et euthanasie passive,

   Seul 3 pays ont légalisés l'euthanasie active. Les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Elle est légale dans le cas ou la situation du malade n'a plus d'issue pour s'en sortir. Cette pratique est interdite au mineur.

 

Les Pays-Bas : Se sont les premiers en Europe à avoir légaliser cette pratique avec la loi de 2001.

 

La Belgique : elle a autorisé l'euthanasie avec la loi de 2002.

 

Le Luxembourg : L’euthanasie et l'assistance au suicide y sont légaux depuis le mars 2009.

 

La Suisse : interdit l'euthanasie active mais tolère le suicide assisté ainsi que l'euthanasie passive. C'est d'ailleurs cette forme d'euthanasie  qui est le plus rependue en Suisse.

 

 

La France : fait partit des pays qui a adopté la loi pour règlementer la fin de vie. En France, l'euthanasie active est interdite mais le code pénal différencie l'euthanasie active à l'euthanasie passive. La loi Leonetti votée en  2005 a instauré un droit au «laisser mourir». Ainsi cette législation sur la fin de vie autorise l'euthanasie passive.

 

En Allemagne : l'euthanasie passive n'est pas interdite à condition que le patient ait donné son consentement. Ainsi cela sera considéré comme étant un suicide. Elle a été largement pratiquée sous le régime nazi avec l'euthanasie de plus de 150 000 patients allemands

 

En Italie : l'euthanasie est interdite mais la constitution reconnait le droit d'arrêter les soins, cas similaire pour la Grande-Bretagne.

 

En Espagne : l'euthanasie est interdite mais en 1995 il y a eu une dépénalisation du suicide assisté et de l'euthanasie passive. Toutefois, la volonté des patients doit être inscrite sur le dossier médical ainsi que sur un ficher national pour pouvoir pratiquer l'euthanasie.

 

Portugal : les 2 formes d'euthanasies sont condamnées.

 

En Norvège : l'euthanasie passive est autorisée et peut être demandée par le patient lui-même en fin de vie ou par un proche si le patient est inconscient.

 

la Grèce, la Pologne et l'Irlande : Se sont trois pays d'Europe où l'euthanasie sous toutes ces formes est formellement interdite. Toutes personnes ne respectant pas la loi seraient  passibles d'une peine d'emprisonnement plus ou moins longue.

   L'euthanasie ne concerne pas seulement l'Europe mais aussi le monde.

 

 

Etats-Unis : depuis 1990 l'euthanasie passive est reconnue. Cela dépend aussi de chaque état puisque l'Oregon tolère le suicide assisté mais l'euthanasie active reste tout de même interdite.

 

Canada : l'euthanasie active ainsi que l'euthanasie passive sont légalement interdites. Cependant, comme au Etats-Unis, certaines provinces tolèrent plus ou moins l'euthanasie passive.

 

Chine : En 1998 le gouvernement a autorisé les hôpitaux à pratiquer l'euthanasie pour des patients en stade terminal d'une maladie incurable.

 

Australie : l'euthanasie active et l'aide au suicide sont illégales mais elles font l'objet d'un vif débat.

 

Colombie : la cour constitutionnel a admis la pratique de l'euthanasie en 1997 pour tous malades en phase terminal ayant fait la demande expressément.

 

Mexique : l’euthanasie passive a été autorisée en 2008 mais l’euthanasie active reste illégale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site