L'Euthanasie

Qu'est-ce que l'euthanasie ?


I. L'euthanasie.


Introduction :

L'euthanasie proprement dite consiste à l'acte d'un tiers qui met délibérément fin à la vie d'une personne dans l'intention de mettre un terme à une situation jugée insupportable. Cependant la legislation francaise n'autorise pas l'euthanasie. L'application de la loi amène à qualifier cette pratique comme homicide volontaire, assassinat ou de non assitance à personne en danger. Depuis de nombreuses années, des débats sur l'euthanasie existent. Aujourd'hui en France, l'euthanasie et le suicide continuent de susciter des debats . On a pu entendre parler de l'affaire du medecin de Bayonne ( mis en examen pour empoisonnement aprés l'indentification de 4 décés suspects ) ou encore le récent cas d’une infirmière qui aurait mis fin à la vie et aux souffrances d'une trentaine de ses patients.Dans un premier temps nous parlerons de l'euthanasie. Puis dans un second temps nous parlerons des soins palliatifs.


Definition de l'euthanasie

L'euthanasie (du grec: eu:bien et thanatos:mort) terme crée par Francis Bacon*, est l'acte qui consiste à abréger la vie d'une personne atteinte d'une pathologie incurable ou suite à un accident de vie afin de lui épargner des souffrances devenues intolérables. Ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle que le terme a pris le sens de: "procurer une mort douce en mettant fin délibérément à la vie du malade". Aujourd'hui le terme euthanasie est plutôt décrit comme une pratique visant à provoquer (plus particulièrement par un médecin) le décès d'un individu.

*Francis Bacon est un philosophe anglais né le 22 janvier 1567 à York house et mort le 9 avril 1626.


Les differentes formes d'euthanasie

Plusieurs formes d'euthanasie existes mais elles ne sont cependant pas toutes tolérées par la loi, seule l'euthanasie passive est autorisée en France :

-l'euthanasie active: c'est le geste d'un tiers qui donne la mort en administrant à un malade une substance létale dans le but de lui provoquer la mort immédiatement.

-l'euthanasie passive: c'est l'arrêt de traitements médicamenteux ou d'alimentation artificielle qui abrege la vie du malade lorsque le cas est desesperé. .

-l'euthanasie indirecte: administration d'antalgique dont la consequence seconde et non recherchée est la mort.

-l'aide au suicide: où le patient accomplit lui même l'acte mortel, guidé par un tiers qui lui à auparavant fournit les renseignements et les moyens necessaires pour se donner la mort.

 

II. Les soins palliatifs

Si on associe les soins palliatifs à l'euthanasie c'est parce que les patients en soins palliatifs en fin de vie demandent aussi qu'on leurs abreges leurs souffrances.


Qu'est ce que les soins palliatifs ?

La loi du 9 juin 1999 officialise le droit aux soins palliatifs. Puis, suite à la mission Jean Leonetti “ sur l'accompagnement de la fin de vie” menée en 2002, la “loi relative aux droits de malades et a la fin de vie” de 2005 a ete promulguée tandis qu'un observatoire de la fin de vie* a été inauguré en 2010 par la ministre Roselyne Bachelot. Les soins palliatifs visent à soulager les douleurs, apaiser les souffrances psychiques, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage et ne visent donc pas à donner la mort aux patients. Ces soins concernent les personnes de tout age atteintes d’une pathologie grave, évolutive, mettant en jeu le pronostic vital. Se sont des soins actifs dans une approche globale de la personne en phase terminale d'une maladie potentiellement mortelle et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Cependant les soins palliatifs ne concernent pas seulement les derniers jours de la vie du patient, on peut y recourir tot dans la maladie, ils sont associés à d'autres traitement (chimiothérapie). Lorsque l'evolutin de la maladie est inéluctable et que le déces se rapproches, les soins palliatifs deviennent alors une priorité. Les équipes soignantes vont concentrer leurs efforts pour préserver le confort du patient, essayer de faire en sorte qu'il ne souffre pas.Les pays sous revues admettent qu'une personne capable de discernement puisse refuser un traitement medical ne faisant que prolonger sa durer de vie. Dans le cas contraire ils donnent à chacun le droit d'exprimer leurs choix sur un testament de vie. En effet le patient à la possiblité de designer des personne de confiances qui agira selon la volonté du patient lorsque celui ci ne sera plus en capacité de s'exprimer. Cependant la loi dit que pour pouvoir désigner une personne de confiance il faut etre majeur. Le malade peut également indiquer ces souhaits par ecrit pour indiquer comment est-ce qu'il souhaiterait etre pris en charge. Ce document est appelé "directives anticipés" ce qui permettra d'eviter l'acharnement thérapeutique. Toutefois l'accompagnement de la famille et de l'entourage du patient fait aussi partie des soins palliatifs. En effet les proches ont besoin d'etre soutenus psychologiquement.

Un observatoire de la fin de vie est chargé d'osberver l'évolution de la socitété, les conditions de fin de vie ainsi que l'evolution de ces pratiques autour d'une fin de vie. Cet observatoire est aussi chargé de diffuser l'information sur la loi de fin de vie.


Les différentes structures de soins palliatifs

C'est en 1987 que les premieres unités de soins palliatifs son crées en France. Aujourd'hui il existe plusieurs types de structure en institution ou à domicil pour les soins palliatifs :

- Les Unités de Soins Palliatifs (USP) : sont des structures d'hospitalisation pour une durée limitée. Elles réservent leur capacité d’admission aux situations les plus complexes et/ou les plus difficiles. Elles assurent ainsi une triple mission de soins, d’enseignement et de recherche.

- Les équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP) : ont pour fonction d'apporter un soutien, une aide, une ecoute active, des conseils aux soignants qui prennent en charge des patients en fin de vie dans d’autres services.

- Les lits indentifiés en soins palliatifs : sont des lits situés au sein d'un service d'hospitalisation. Ils permettent une ouverture et un lien entre le domicile et les établissements, par exemple dans le cadre d’un réseau de santé (soins palliatifs, cancérologie). Par ailleurs, le nombre de lits de soins palliatifs (d’accompagnement pour les patients en fin de vie), en augmentation, est actuellement insuffisant pour satisfaire toutes les demandes

- Les services d'hospitalisation à domicile (HAD): est mis en place sur prescription medical lorsque le patient souhaite rester à son domicile et qu'il necessite beaucoup de soins. L'équipe du service d'hospitalisation à domicil est en lien avec le medecin traitant.

 

Conclusion :

Dans cette partie nous avons pu voir ce qu'était l'euthanasie et dans quel cas le pratiquer, ainsi que les soins palliatifs et ces structures.  L'euthanasie reste un debat fragil en France car ce sujet sucite encore de nombreux débats.En effet mise à part l'euthanasie passive, les autres formes d'euthanasie ne sont pas tolérés en France. Dans les parties suivantes "partisant" et "opposants" vous pourrez voir les lois en faveur ou non à l'euthanasie ainsi que des arguments pour et contre.


Commentaires (4)

1. alexis suta 2016-11-21

Je suis gay dois je subir l'euthanasie?

2. ginette 2016-02-09

nul!!!!!!!

3. Ferdukic (site web) 2013-01-12

buy hoodia gordonii
+-+ hoodia patches
http://herbal-hoodia.com/#84210 - hoodia tablets

4. Corto Blanken 2012-10-09

J'tencule !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site